Benjamin Voisin Compagnon

Répandez l'amour du partage
Benjamin Voisin Compagnon
Benjamin Voisin Compagnon

Benjamin Voisin Compagnon – Au Festival d’Avignon, l’acteur poursuit son irrésistible croisement entre cinéma et théâtre avec Les Âmes sœurs d’André Téchiné et Guerre de Céline. Présentation de Benjamin Voisin, 26 ans, dans son premier rôle auprès d’André Téchiné, un an après avoir remporté le César du meilleur espoir pour sa prestation exceptionnelle dans Illusions perdues de Xavier Giannoli.

Son personnage dans Les Âmes sœurs (1) est un lieutenant devenu amnésique suite à une explosion au Mali. De retour en France, il doit recommencer avec l’aide de sa sœur (Noémie Merlant), qui est à la fois mère, infirmière et confidente.

A ce moment-là, ses sentiments pour elle commencent à se brouiller un peu… Cet été, il se produira à Avignon dans le cadre d’un clip qu’il a réalisé avant de se lancer dans les répétitions de la pièce Guerre (2), adaptation d’un inédit. texte de Céline retrouvé en 2021 (édité chez Gallimard). Quelque chose de nouveau pour les jeunes talents que personne ne semble pouvoir arrêter.

Dame Figaro. — Que représentait pour vous André Téchiné avant ce film ?

Merci Benjamin Voisin. Avec ma culture cinéphile qui a besoin d’être sérieusement enrichie, je n’avais vu de lui que l’Hôtel des Amériques et Les Voleurs. J’ai mesuré la puissance scénographique de ce metteur en scène et son amour des comédiens en découvrant le scénario d’Âmes sœurs. En criant à tout le monde autour de moi que je me retournais pour lui, j’ai aussi pris conscience de l’ampleur de l’événement.

Vous récupérerez un rendez-vous manqué avec le cinéaste avec ce film…

Oui, je devais déjà faire les auditions pour son film Nos Années folles, mais je suis tombé violemment de vélo et j’ai fini à l’hôpital. André Téchiné m’a indiqué qu’il trouve l’idée de cette rencontre ratée intéressante et que, dans l’avenir, il me proposera un autre rôle. Jusqu’à ce qu’il prononce un discours pour Les Âmes sœurs, je ne l’en revenais pas.

Qu’avez-vous pensé de ce personnage mythique ?

Sans une certaine méthode de travail, j’ai essayé de recommencer chaque journée de tournage. Physiquement, j’ai mangé beaucoup de fruits et j’ai dormi un peu pour me remettre dans un état d’éveil qui m’a aidé à rester concentré après avoir tenté de me déconnecter de la vie normale (ce qui n’a pas toujours été facile). L’inceste est un sujet tabou que le film tacles. Selon vous, que cherchait à transmettre André Téchiné à travers Les Âmes sœurs ?

Il devrait lui demander, mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il a voulu cacher un scénario inexplicable en y ajoutant de la poésie. En évoquant le fait que, même si la morale est contre, l’inceste entre majeurs consentants n’est pourtant pas un délit dans certaines nations d’Europe, je pense qu’il tente aussi de démontrer que le sujet interroge. Plus intéressant que Téchiné est resté flou. Il ne nous donne pas les clés, et à l’heure où beaucoup de films tentent de nous dire que deux plus deux font quatre, c’est très bien.

Le cinéma n’a-t-il pas pour vocation d’aborder des sujets dérangeants ?

Oui, et l’art en général aussi. Observer l’œuvre d’un artiste qui a consacré des années à une œuvre a toujours été plus impressionnant que voir des débats à la télévision. Parce que notre monde est tellement concret et que la société nous oblige à nous ancrer, l’art nous donne un peu de fantaisie. Cela peut apaiser nos angoisses et nous permettre de vivre plus paisiblement en nous échappant.

Pour le théâtre, vous répétez Guerre de Céline. Quand avez-vous rencontré cet auteur pour la première fois ? J’ai vite compris qu’avoir un bon bagage culturel était ma seule issue pour sortir de l’école parce que j’étais mauvais dans ce domaine. Dès l’âge de quatorze ou quinze ans, j’ai commencé à expérimenter d’autres styles littéraires, comme ceux de Houellebecq, de Proust, de Huysmans, etc.

Comme par magie, Céline était passée à l’action. Sa capacité à capturer l’essence du langage parlé sous forme écrite m’a captivé et j’ai trouvé certains de ses mots plus beaux que d’autres. C’est donc avec grand plaisir que le metteur en scène Benoît Lavigne m’a demandé de réaliser ce monologue.

Qu’apporte le théâtre par rapport au cinéma ?

J’ai ré-apprenant la peur. Parce que je sais qu’une mauvaise prise peut être améliorée, je ne m’inquiète plus lorsque je vais au cinéma. Là, il faut chercher la vérité, et je crois qu’on ne maîtrise jamais vraiment l’exercice. La personne avec qui j’ai partagé l’écran d'”En roue libre”, Marina Foïs, m’avait dit qu’il fallait revenir sur les plateaux tous les trois ou quatre ans car cela permettait de retrouver l’esprit du jeu et faisait le travail suivant est plus facile.

Benjamin Voisin Compagnon

Elle avait raison; J’entends déjà les bienfaits des répétitions de Guerre dans le film sur lequel je travaille en ce moment (L’Esprit Coubertin, réalisé par Jérémie Sein, NDLR).C’est fabuleux parceque je ne suis pas intrinsèquement sentimental, mais l’émotion dans retour m’a envahi. En 2017, j’ai fait mon grand retour en suppliant les passants de venir voir l’adaptation de Don Juan que j’avais mise en scène avec mes collègues. Un moment de pure joie et de gala se déroulait en même temps. Tant que nous faisions les choses, nous ne nous souciions pas vraiment de savoir si les choses allaient bien ou mal.

Que faites-vous pendant que vous ne travaillez pas ?

J’essaie de me nourrir via la lecture et la musique, et je tombe beaucoup follement amoureuse. Je pleure beaucoup. Je joue du piano, compose avec des collègues, chante, viole, etc. Les plaisirs qui me permettent de cultiver un grain émotionnel sont multipliés par moi.

Quels sont vos espoirs pour l’avenir?

Dans un souci de continuer à évoluer, à me surprendre et à mieux me connaître, j’essaie de choisir différents projets pour pouvoir choquer un peu le public. Tout le monde pense que les acteurs choisissent leurs rôles, mais en réalité, tout dépend des envies des metteurs en scène ; nous ne sommes que des instruments. L’objectif est donc d’être un Stradivarius.

“Les Âmes soeurs” d’André Téchiné met en vedette Benjamin Voisin, Noémie Merlant, André Marcon, Audrey Dana et d’autres. Le deuxième est “Guerre”, avec Benjamin Voisin et Benoît Lavigne. Idées générées le 7 juillet au Théâtre du Chêne Noir du festival d’Avignon. Le retour prévu est pour l’automne à Paris.

L’acteur français de 23 ans est une star du cinéma français ; son père était professeur à l’école Florent. A 13 ans, il est captivé par la coquette Maria, camarade de classe au collège Claude-Bernard du 16e arrondissement de Paris. Puis, à l’âge de quinze ans, il commence à étudier l’art dramatique.

LA LANGUE

Il y avait une femme parmi les garçons ; elle était l’Espagne à elle seule, avec un bel accent et des traits latins. C’était Schubert dans sa bouche ; ses soutiens-gorge savaient exactement où reposer sur mon cou et sa langue contrôlait la musicalité de la basse. Quelques semaines plus tard, il éprouve son premier chagrin.

Lecteur invétéré, surnommé « Rimbaud » par ses confrères, il a dévoré les romans de Milan Kundera, La vie est ailleurs et L’insoutenable légèreté de l’être, à l’âge de 16 ans. Quelque chose dans l’enfance est lié à Celala. Dans le cas où vous perdez vos dents quand vous êtes petit, vous pouvez les récupérer en échangeant trois cannes de bonbon contre une, et c’est comme ça que ça marche.

L’adolescent Fritz Zorn “se met à découvrir et à ressentir la vie parce qu’il sait qu’il va la quitter” après avoir reçu un diagnostic de cancer à l’âge de 32 ans ; cela l’a inspiré à écrire son autobiographie, Mars du Suisse.

Situation critique

Après avoir échoué à dépasser la moyenne de 3/20 en classe terminale, il a passé les deux derniers mois à étudier à la bibliothèque et a finalement obtenu son premier baiser. Je travaille beaucoup, mais j’essaie de ne pas trop m’avancer pour ne pas perdre la spontanéité.

“Sous pression, je s’aime travailler. Pour le jeu, c’est pareil, j’y mets beaucoup de temps et d’efforts, mais j’essaie de ne pas trop m’avancer pour ne pas perdre la spontanéité. Alors, il n’y a eu aucun problème pour tourner Été 85* et la Comédie humaine de Xavier Giannoli, d’après Balzac, dont il tient le rôle-titre, l’année dernière, à une semaine d’intervalle.Le Gâteau Bleu Il dit avoir eu “une enfance parfaite” en tant que fils d’un professeur de théâtre et d’un comptable fiscal, avec “le goût pour l’art” d’un côté et “le pragmatisme” de l’autre.

Aujourd’hui, il a dit à sa mère : « Je n’ai même pas de carte bleue à mon nom » et lui a confié la gestion de son argent. Quand je dépense trop, je sais que je dois me contrôler jusqu’à la fin du mois. «Les meilleurs acteurs sont les plus économes.» Je me joins au metteur en scène David Clavel pour dire cela. Dans notre monde capitaliste, s’enfuir permet de choisir ses projets, il y a donc un vrai discours derrière tout ça.

Bonjour Branly!

Sa première moto, une Yamaha XSR700 à peau rouge, a été achetée il y a trois ans sur leboncoin.fr. J’ai dû le réussir en trois semaines car je n’avais pas l’autorisation à ce moment-là. Pourtant, je l’ai planté dans un virage du quai Branly à Paris huit mois plus tard. “Je l’ai réellement misérisé; je la bombardais sur la route.”

A peu plus de soin et il retourne en vente très rapidement. “Il y a même deux ou trois scènes où David, mon personnage, ne parle que de technique, d’accélération et de vitesse”, raconte François Ozon, le présentant comme un motard alors qu’il n’a jamais ressenti son enthousiasme.

FLORENT

Il s’appuie sur les compétences de ses amis, qu’il appelle une « famille », tout en travaillant aux côtés de Stefan Crépon, le geek « Pacemaker » de la série télévisée Le bureau des légendes. Citons notamment Théo Christine (qui incarnera Joey Starr dans le biopic d’Audrey Estrougo Suprêmes sur NTM), Nadia Tereszkiewicz, “la nouvelle Anna Karina” dans Seules les bêtes de Dominik Moll, ou encore Sami Outalbali dans Sex Education de Netflix.

Benjamin Voisin Compagnon
Benjamin Voisin Compagnon
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!