Enfant Retrouvé 6 Ans Après

Répandez l'amour du partage
Enfant Retrouvé 6 Ans Après
Enfant Retrouvé 6 Ans Après

Enfant Retrouvé 6 Ans Après – La violente agression d’une jeune fille de 13 ans à Lyon (Rhône), qui a fait la une de tout le pays, a entraîné l’interpellation de nombreux adolescents. Un garçon, frère d’un des suspects, aurait commis des agressions sexuelles contre la victime.

Moins d’une minute s’écoule dans cette vidéo d’une rare violence. Dans un appartement troglodyte de Lyon (Rhône), deux autres adolescents ont agressé une jeune fille le 10 octobre. Franceinfo rapporte que la victime avait dénoncé les agressions sexuelles commises par l’un des frères des agresseurs. La police allait interroger les suspects peu de temps après leur identification.

Les photographies partagées sur les réseaux sociaux

Les images partagées sur les réseaux sociaux dans la journée du jeudi 14 décembre ont accéléré les choses. Jeudi soir, l’un des agresseurs s’est présenté au commissariat pour affirmer avoir fait l’objet de menaces de mort et de cyberharcèlement. Trois autres jeunes filles, âgées de 13 et 14 ans, placées en observation, ont été interrogées par la police vendredi matin.

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour menaces répétées de violences et de mort. Elle a également porté plainte au nom de la victime, âgée de 13 ans. Une jeune fille de 13 ans a été agressée à Lyon, entraînant l’examen de quatre chiens et une plainte pour violences.

Après que la victime a porté plainte pour violences contre l’un de leurs frères, lui aussi mineur, les quatre agresseurs, qui seraient âgés de 14 à 16 ans, se seraient lancés à sa poursuite. Ce dernier était mis en garde en ce qui le concerne. Les réseaux sociaux ont fait virage de l’agression. Samedi, le parquet de Lyon a annoncé que quatre mineurs, âgés de quatorze à seize ans, étaient mis en examen pour “violences aggravées”. Les accusateurs auraient perché un adolescent et diffusé la scène sur Internet, dans le cadre d’une plainte pour violences déposée par la victime contre l’un des frères des mineurs.

Les quatre ont été déférés samedi devant un juge des enfants et “placés sous contrôle judiciaire confié à la protection judiciaire de la jeunesse avec interdiction de tout contact avec la victime et les autres mis en cause”, selon la même source.

Selon le parquet, qui a confirmé une information de BFM Lyon, le lien entre la consommation de tabac de l’adolescent et la plainte violente de la victime contre le frère aîné de l’un des jeunes accusés des délits est désormais établi. Il a ajouté que les enquêtes sont avancées dans le cadre de cette procédure et que la garde à vue de ce mineur avait été levée.

X (anciennement Twitter) et Facebook, relayés en particulier par des sites d’extrême droite, ont rapidement fait gommer un montage vidéo montrant une adolescente se matant plusieurs coups par des jeunes filles.

Les images montrent une adolescente frappée à plusieurs reprises par deux hommes pendant près d’une minute alors qu’elle reçoit des coups sur les organes génitaux, tombe au sol et se fait arracher les cheveux sous elle. L’un des agresseurs menace : « Réparle encore de la part de mon frère », tandis que deux autres filment la scène. Constatant qu’elle est “désolée”, la victime les implore d’arrêter.

L’un des suspects s’est présenté volontairement devant la police.

Selon la police nationale sur X, la première demande de non-distribution de la préfecture de région a été formulée « par respect pour la victime », et les photographies ont été signalées sur la plateforme Pharos, chargée de signaler les contenus illégaux sur Internet. Le premier suspect , une jeune fille de 13 ans, se serait présentée au commissariat après avoir reçu des menaces de mort suite à la diffusion de la vidéo, selon le journal Le Progrès. Au total, quatre d’entre eux ont ensuite été placés en observation jusqu’à vendredi.

Nouvelles révélations : vidéo ultra-violente d’une agression à Lyon

Au fur et à mesure de l’avancement de l’enquête, un juge des enfants entendra des accusations de “violences aggravées” contre les quatre suspects mineurs. L’un des frères des agresseurs est en garde à vue. L’agression d’une jeune fille de 13 ans, enregistrée et partagée sur les réseaux sociaux, dans le quartier de l’Industrie à Vaise (9e arrondissement) fait l’objet d’une enquête à Lyon, après le choc et le déni.

Quatre suspects mineurs comparaissent devant le juge des enfants

Selon le parquet de Lyon, trois filles mineures soupçonnées d’avoir porté des coups et filmé seront présentées à la justice samedi après leur garde à vue. Le parquet de Lyon a confirmé à actu Lyon que les quatre mineurs placés en garde à vue le 15 décembre 2023, seront présentés ce samedi 16 décembre à un juge des enfants et des « conjoints persécutés », comme l’indique le parquet.

L’agression, selon nos informations confirmées provenant de nombreuses sources fiables, s’est produite dans un parking souterrain de la rue Saint-Cyr le 10 octobre. Vendredi, le parquet de Lyon a annoncé que la départementale de la sécurité publique du Rhône avait été chargée d’une enquête sur les auteurs d’une escalade de crimes violents et de menaces de mort répétées.

Allégations d’agression sexuelle et de représailles

L’adolescent agressé sexuellement dans la vidéo aurait pu prétendre avoir été victime d’une agression sexuelle de la part de l’un des frères de l’agresseur. Un complot élaboré de séduction et d’espionnage punitif a été développé pour kidnapper et agresser brutalement l’adolescent dans le sous-sol d’un immeuble afin de satisfaire ce motif vengeur.

Enfant Retrouvé 6 Ans Après

Selon le parquet de Lyon, qui nous l’a confirmé samedi, les violences “se sont produites brutalement” après que la victime a porté plainte pour violences contre le frère d’un des adolescents accusés du crime. Selon la même source, les enquêtes sur les actes de violence sont en cours et le suspect, âgé de 17 ans, est actuellement en garde à vue.

Une « communauté spirituelle itinérante » aurait été la maison d’Alex Batty.

Alex Batty part en Espagne avec sa mère Mélanie (38 ans) et son grand-père David (59 ans) le 30 septembre 2017. A onze ans, aucun d’eux n’avait à cœur l’intérêt supérieur de l’enfant. En fait, c’est sa grand-mère Susan, qui vit avec eux à Oldham, dans la banlieue de Manchester, qui alerte les autorités de sa disparition en refusant de le laisser rentrer chez elle. Elle explique aux enquêteurs que son ex-mari et sa fille l’ont enlevé pour qu’il vive dans une secte.

Mélanie Batty avait déjà emmené son enfant au Maroc en 2014, où ils vivaient au sein d’une communauté pratiquant un « mode de vie alternatif ». “Un système de croyance différent” qui ne croit pas en “l’école ordinaire” est évoqué par Madame Grandmère. Le 8 octobre 2017, jour où ils étaient censés rentrer en Angleterre, le trio est vu pour la dernière fois au port de Malaga.

L’enquête n’a jamais donné de résultat sur le sort du petit garçon et est toujours en cours aujourd’hui. En effet, les médias britanniques suivent l’affaire depuis un certain temps déjà. Le jeune homme, retrouvé en Haute-Garonne, raconte comment lui, sa mère et son grand-père avaient “trouvé refuge au sein d’une communauté spirituelle itinérante” située entre l’Ariège et la vallée de l’Aude.

Après avoir dormi quelques années dans des tentes installées au milieu de nulle part, il aurait décidé de quitter le groupe tout seul. Un chauffeur de camion l’a arrêté dans la soirée du mardi 12 décembre 2023, après avoir passé plusieurs jours à vendre des marchandises le long des sentiers de montagne. Après s’être rendu compte que quelque chose n’allait pas, le chauffeur détourna l’attention des gendarmes et conduisit son passager à la brigade Revel. Les forces de l’ordre ont confirmé le récit de l’adolescent et l’ont remis aux services sociaux du département en attendant une réponse de ses proches.

Alex Batty, un jeune Anglais, a été retrouvé à Revel, en Haute-Garonne, six ans après sa disparition. Sa mère et son grand-père l’avaient enrôlé dans leur religion, mais il a désormais décidé de partir. C’est une révélation incroyable. Alex Batty, 17 ans, est réapparu mercredi 13 décembre 2023, à Revel, près de Toulouse, en Haute-Garonne, six ans après sa disparition.

L’adolescent, né à Manchester au Royaume-Uni, aurait été conduit à la gendarmerie de Revel dans le Lauragais par un chauffeur routier, selon nos confrères de la Dépêche du midi. Jeudi 14 décembre, le procureur de la République de Toulouse a confirmé l’identité du garçon. Le parquet de Toulouse a rapporté jeudi 14 décembre 2023 que “l’identité a été confirmée par la famille après un rapprochement photographique fait par les gendarmes”, et ils ont pris soin de mentionner qu'”il s’agit d’une enquête menée par les Britanniques”, comme le disent nos confrères de 20 Minutes.

Le jeune garçon, âgé de onze ans en 2017, part en voyage avec sa maman et son grand-père, alors qu’il leur est interdit à tous deux de le contacter. Sa grand-mère signale sa disparition le 30 septembre, suite à un voyage en Espagne, et plus précisément à Malaga en Andalousie. Selon elle, sa fille et son ex-mari ont conduit son petit-fils dans une secte. La police de Manchester a donc ouvert une enquête. Ainsi, le jeune homme avait été signalé à plusieurs reprises ces dernières années au Maroc et en Espagne.

Enfant Retrouvé 6 Ans Après
Enfant Retrouvé 6 Ans Après
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!