Julia Simon Fraude

Répandez l'amour du partage
Julia Simon Fraude
Julia Simon Fraude

Julia Simon Fraude – Julia Simon, biathlète, « soulagée d’être entendue » après avoir échappé à sa garde lors d’une brèche choquante dans le système des cartes bancaires. La biathlète Julia Simon a enfin été libérée. Ils l’ont mise sous surveillance mardi matin, soupçonnée d’utilisation frauduleuse de sa carte bancaire.

“Mon identité a été usurpée”, dit-elle à son avocat. La biathlète Julia Simon, recherchée pour vol de carte bancaire, a vu sa caution réduite, mardi 24 octobre au soir, selon France Bleu Pays de Savoie. Le gagnant a une âme d’aventurier.

Malheureusement pour sa collègue Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon a été placée en observation à Albertville, en Savoie, dans la matinée du 24 octobre. Elle est soupçonnée d’avoir effectué de multiples achats frauduleux en ligne totalisant environ 2 000 euros de produits high-tech, comme des caméras Go-Pro. Justine Braisaz-Bouchet a porté plainte.

Lors de son évaluation par les gendarmes mardi, Julia Simon a pleuré pendant deux heures. “Son identité a été usurpée”, estime la biathlète de 27 ans, selon son avocat Christian Borel. L’avocat a expliqué à France Bleu Pays de Savoie qu’Elle se sentait touchée par l’opportunité d’être entendue. X a également fait l’objet d’une plainte pour usurpation d’identité déposée par Julia Simon.

L’avocat a déclaré qu’« il ne suffit pas d’avoir un numéro de carte bancaire pour réussir à acheter des biens d’une certaine valeur ». Il poursuit en précisant que des « opérations de codes » de type 3D-secure étaient nécessaires pour les achats allant de 500 à 600 euros.

La personne qui donne l’ordre, l’appareil qu’elle a choisi et son adresse IP sont autant de variables dans l’enquête, qui n’en est qu’à ses débuts. Me Borel évoque des « faits insignifiants » ; il est certain que sa formation technique lui donnera un avantage sur son client. Faisant écho aux envies actuelles de Julia Simon, l’avocat de la championne ajoute :

“Il faut que ces choses s’arrêtent, il faut retourner au sport, et elle doit reprendre sa saison en équipe de France.”. Le 25 novembre prochain, la Suède accueillera le début de la saison 2019 de biathlon de la Coupe du monde.

Dans le cadre de l’enquête en cours sur le vol depuis des mois de la carte de crédit de la biathlète Julia Simon, lauréate du Gros Globe de cristal la saison dernière, elle a été placée sous surveillance mardi. Le Dauphiné Libéré rapporte que mardi, Julia Simon a été placée en observation au siège de la Brigade de Recherches d’Albertville.

La biathlète de Saisies va être interrogée par des gendarmes dans le cadre d’une enquête qui la suit depuis des mois. Elle est soupçonnée de fraude à la carte bancaire, de vol et d’abus d’autorité. Cela survient quelques semaines seulement après qu’elle soit devenue championne de France de poursuite lors du Summer Tour d’Arçon.

Utilisant sa carte de crédit insu pour effectuer des achats en août 2022 lors d’une étape en Norvège, le biathlète de classe mondiale, vainqueur du Gros Globe de cristal l’an dernier, est accusé dans deux dossiers, dont l’un a été déposé par sa collègue Justine Braisaz- Bouchet. Le transfert trompeur de 2 000 euros de technologie Go Pro vers la résidence beaufortaine de Julia Simon. La liaison de la biathlète de 27 ans a été découverte au début de l’été 2023, après sa saison invaincue.

Elle rejoint le groupe France.

Selon le Dauphiné Libéré, la Brigade de recherches doit déterminer quel appareil (ordinateur, téléphone, tablette) a été utilisé pour envoyer les commandes. Les exigences judiciaires ont été utilisées pour mener des recherches techniques très anciennes. Mardi, le sort du champion du monde de poursuite, qui pourrait faire l’objet de poursuites pénales, sera décidé. Si elle est reconnue coupable, elle pourrait passer jusqu’à cinq ans derrière les barreaux et payer des dommages et intérêts s’élevant à 375 000 euros.

Une plainte officielle a été déposée contre X pour « usurpation d’identité ». Julia Simon a rompu son silence à la fin de l’été pour affirmer son innocence. Prendre la peine de porter plainte prouve que je suis innocent et que je veux savoir ce qui s’est passé. “J’ai essayé d’être très explicite et de les expliquer en fonction des documents que j’avais”, lui dit-il.

La date de la première de la saison est fixée au 25 novembre

Concernant sa formation sportive, Julia Simon a passé beaucoup de temps seule, zapping scènes avec ses homologues françaises. Après avoir terminé troisième (derrière Justine Braisaz-Bouchet) du Festival nordique Martin Fourcade le 3 septembre, la pensionnaire du club des Saisies a fait son retour en compétition le 9 octobre lors d’une étape à Prémanon.

Après une journée d’émulation de groupe, le vainqueur de la course du Gros Globe est revenu dimanche pour remporter la victoire dans la poursuite du Summer Tour à Arçon. La veille, il avait terminé huitième. Les résultats de l’enquête pénale détermineront l’avenir de Julia Simon en équipe de France, selon la Fédération. Le 25 novembre à Ostersund, en Suède, la saison reprendra et elle n’est toujours pas sûre de sa composition de départ pour défendre son maillot jaune.

À la suite d’allégations de fraude à la carte bancaire, la biathlète Julia Simon a été « soulagée » pour avoir les moyens de clarifier sa situation. Dans le cadre de leur enquête sur les accusations de fraude à la carte bancaire contre Justine Braisaz-Bouchet, la biathlète Julia Simon des Saisies a été entendu par les gendarmes d’Albertville mardi après-midi dernier. La Beaufortaine ne peut tout simplement pas accepter la réalité, semble-t-il.

Julia Simon Fraude

Post pour l’observation de Julia Simon. En raison d’une “escroquerie à la carte bancaire et vol”, le champion de biathlon de 27 ans a été exposé à une audition de près de deux heures mardi après-midi. Elle incarne l’indépendance. Cette histoire a éclaté en juillet de l’année dernière dans le journal l’Équipe, détaillant les événements qui se sont déroulés en Norvège lors d’une tournée d’été 2022 de l’équipe de France féminine de biathlon.

Malheureusement pour Justine Braisaz-Bouchet, sa collègue Julia Simon est soupçonnée d’avoir effectué de nombreux achats frauduleux en ligne d’appareils high-tech (type Go-Pro) pour un montant total d’environ 2 000 euros. Seul le dernier a déposé une plainte formelle. Une information que l’actuel champion du monde de biathlon dément catégoriquement.

S’adressant aux enquêteurs mardi, elle a lu à haute voix « Mon identité a été usurpée », tenu secret depuis le début de l’enquête pénale. “Elle nie et elle continue de nier”, poursuit Christian Borel, son avocat. France Bleu Pays de Savoie lui a demandé pourquoi “Elle était soulagée d’être entendue” et il a répondu que “de toute façon”, elle avait besoin d’être entendue et de comprendre ce qu’elle avait fait ici. A noter que X a également été poursuivi pour usurpation d’identité par Julia Simon.

La résidence de Julia Simon dans le Beaufortain a déjà reçu au total deux mille euros pour de nombreuses commandes de matériel high-tech. Qui a donné la conduite ? Sur quel type de PC ou d’appareil mobile est-ce disponible ? Alors, de quelle adresse IP s’agit-il ? Toutes les recherches techniques sont en cours. Mardi matin toujours, du matériel informatique a été confisqué. “Julia Simon souhaite divorcer”, a ajouté son avocat.

« On parle d’achats qui ont été remboursés par les banques qui ne sont même pas des parties civiles… Quand la carte bancaire de quelqu’un est prise, un ironique « j’espère qu’il y an autant d’ enquêtes!”.Malgré sa fixation sur les “faits insignifiants”, Maître Borel est convaincu que son client sera dépassé en innovation par sa recherche technologique.

Revenir au sport, terminer sa saison avec l’équipe de France et revenir à la normale sont actuellement les principales priorités de Julia Simon. Démarrer la saison est la priorité absolue de Julia Simon ; c’est une championne fantastique. Se déroulant en Suède le 25 novembre prochain, la Coupe du monde de biathlon donnera le coup d’envoi de la saison 2019.

L’avocate de la championne en titre de biathlon Julia Simon a informé mercredi sa cliente que celle-ci ne fait plus l’objet de l’enquête “d’escroquerie” sur son compte bancaire qui la fait incarcérer par les gendarmes d’Albertville (Savoie). Le parquet affirme qu’elle a utilisé des cartes bleues non autorisées pour acheter en ligne “2.300 euros environ”.

À la suite d’une enquête pour “escroquerie” par carte bancaire, Julia Simon a été libérée de son domicile ce mercredi par les gendarmes d’Albertville (Savoie). “Les enquêtes se pousuivent”, a déclaré à l’AFP son avocat Me Christian Borel, poursuivant: “mon client n’est pas mis en examen judiciaire ni renvoyé devant le tribunal” sur l’issue de son arrestation prévue mardi.

Eurosport, c’est le meilleur moyen de suivre l’actualité sportive !

Deux allégations de fraude ont été déposées contre la biathlète de 27 ans, respectivement en 2022 et 2023, par un membre du staff de l’équipe de France et Justine Braisaz-Bouchet, une de ses partenaires commerciales. L’hiver dernier, elle a triomphé à la Coupe du monde. Selon l’avocat de la biathlète, elle fait face à des accusations d’avoir effectué des achats en ligne de “2.300 euros environ” avec ses cartes bleues.

Lors d’une étape en Norvège à l’été 2022, elles auraient été réalisées. J’en suis désormais victime ainsi que du fait que mon nom ait été utilisé lors d’achats par carte bleue. “Mon nom a été utilisé contre moi”, avait déclaré Julia Simon dans un entretien en août 2023 au Dauphiné Libéré.
Il m’aurait été possible de commander et d’obtenir le matériel”, a répondu Julia Simon.

Une affaire d’usurpation d’identité a été déposée contre X par elle. Moi Borel, je suis désolé, mais mon client insiste sur le fait qu’il n’a jamais passé la commande ni reçu les produits. En ce qui concerne le groupe, Julia Simon a tendance à s’isoler, selon Me Borel.

Julia Simon Fraude
Julia Simon Fraude
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!