Le Petit Emile Retrouvé Mort

Répandez l'amour du partage
Le Petit Emile Retrouvé Mort
Le Petit Emile Retrouvé Mort

Le Petit Emile Retrouvé Mort – Le secteur du Haut-Vernet a été le lieu de la disparition d’un gamin de 2,5 ans prénommé Elie le 8 juillet 2023. La découverte de son corps a eu lieu le 30 mars 2024. Au lendemain de cette terrible constatation, son ancienne infirmière donne témoignage.

Un adieu solennel aux êtres chers. Le petit Emile, disparu au hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) il y a six mois, a été retrouvé mort, comme certains le pensaient depuis quelques temps. La découverte de son crâne l’a confirmé. L’actualité a secoué la France en ce long week-end de Pâques.

Après qu’une randoneuse ait découvert un cerveau à 1 km du Haut-Vernet, samedi 29 mars, les enquêteurs ont confirmé qu’il s’agissait bien du cerveau du jeune Emile. S’adressant à France Info, Marie-Laure Pezant, porte-parole de la gendarmerie française, a déclaré que les objets avaient été trouvés “dans une zone en pleine nature, escarpée et pas toujours facile d’accès”. Les efforts des enquêteurs et des bénévoles ont été infructueux et ont “inspecté plusieurs fois en juillet” cet endroit.

Polémique autour de la crémation du Petit Garçon deux ans et un jour après la disparition d’Émile
Son ancienne infirmière, Jessica, a été consternée par cette découverte. La jeune fille a déclaré à l’animateur de RTL qu’elle et sa famille, dont le petit Emile, sa maman Marie et son papa Colomban, vivaient dans le hameau de La Bouilladisse.

Le bébé, toujours silencieux, se met soudain à pleurer. Vous l’avez rencontré, vous le connaissez et vous avez décidé de vous séparer. Dès le prélude « Je suis maman et ça me touche », elle évoque l’angoisse des parents du garçon. Ce que j’apprécie, c’est d’avoir déjà les solutions. Enfin, quelqu’un à la maison peut commencer à faire son propre lit.

En sa mémoire, j’ai allumé une bougie. “Je ne suis pas forcément croyante, mais j’avais besoin de faire ça pour lui”, confie Jessica aux nourrices, révélant ainsi la vérité. Jessica, qui partage le chagrin de ses parents face à leur « petit ange », pense que ses parents devraient commencer à liquider leurs biens.

Le fait qu’il ait été retrouvé garantit que les parties proviennent de son corps et qu’il est bien mort. Cela leur donne la liberté d’agir quand ils le souhaitent. A un kilomètre de distance, une promenadeuse du Haut-Vernet a retrouvé le crâne du jeune garçon Emile.

Le petit Émile révolutionnaire et les descendants de ses parents

Marie et Colomban S. ont été informés du décès de leur fils Emile le matin de Pâques. Alors que le jeune, sa sœur et le couple se dirigeaient vers l’église, la nouvelle de l’identification positive du crâne du garçon s’est répandue. Leur avocat était là pour les représenter.

Morts, rassemblés, et en prière si ce nouveau terrifiant était réécrit, car le moment est venu. “Marie et Colomban savent désormais qu’en ce dimanche de Pâques, Emile veille sur eux dans la lumière et la bienveillance de Dieu”, comme le précise le document.

L’avocat du couple ajoute : « Mais la douleur et le chagrin subsistent » et demande aux médias de « respecter leur deuil en ne se présentant pas chez eux, Par ailleurs, les parents d’Emile ont déjà annoncé qu’il n’y aurait plus de conférences publiques de sitôt.

“Les causes de la disparition et du décès d’Emile ne pourront être découvertes que si les enquêteurs poursuivent leur travail dans le secret nécessaire de l’instruction”, précise le rapport. Qui ou quoi a pris les vêtements du jeune Emile et ce qui lui est arrivé après sa mort sont des mystères.

Samedi, huit mois après la disparition du jeune, les randonneuses ont retrouvé des restes osseux. Selon le procureur d’Aix-en-Provence, “nous ne pouvons pas confirmer si le corps d’Emile a été retrouvé à l’extérieur et déjà dans la zone de recherche” dès cet été. Emile, disparu le 2 avril 2024, à l’âge de 2,5 ans, a été retrouvé trois jours plus tard, et les gendarmes font désormais respecter le couvre-feu dans le Haut-Vernet.

Mardi 2 avril, le procureur d’Aix-en-Provence Jean-Luc Blachon a fait savoir à la presse que son enquête sur la mort d’Émile Soleil, un garçon de deux ans et demi porté disparu au hameau du Le Haut-Vernet dans les Alpes-de-Haute-Provence en juillet 2023, trois jours après la découverte de son corps, n’avait apporté aucune nouvelle information. Depuis son arrestation, le 18 juillet 2023, jusqu’à présent, M. Blachon s’est abstenu de faire toute déclaration publique.

Suite à la terrible découverte de dimanche, les enquêteurs ont retrouvé “certains vêtements que portait” le jeune garçon le jour de sa disparition : un tee-shirt, des baskets et une jupe-culotte. Plutôt qu’au même endroit, a ajouté le procureur, “éparpillés sur une dizaine de mètres, à environ 150 mètres” du crâne.

Un corps a été retrouvé “joint à pied” depuis le bas du village, situé à environ vingt-cinq minutes de marche, selon le procureur. Il a été déclaré impossible de savoir si la dépouille d’Emile Soleil avait été transportée par M. Blachon car aucun autre dommage ni effet n’avait été constaté.

Le Petit Emile Retrouvé Mort

Après la disparition d’Emile cet été, “à ce stade, nous ne pouvons affirmer si le corps d’Emile se trouvait d’ores et déjà dans la zone de recherches” lors des fautes, selon M. Blachon. Enfin, il a rappelé qu’au cours de l’été, la zone avait été bouclée et recouverte d’une végétation dense après que les citoyens, les équipes de recherche et les chiens l’aient dégagée. Le changement climatique « a altéré l’efficacité des chiens pisteurs », comme il le dit.

“Aucune théorie ne peut être privilégiée.” Lorsque les os de l’enfant ont été examinés pour la première fois, ils ont montré « des morsures causées par un ou des animaux » et « de petites fractures et fissures post-mortem » dans le cerveau. “Aucun trauma ante mortem n’a été observé” et “l’aspect des os et des dépôts permet d’affirmer qu’ils n’ont pas été enfouis”, a-t-il poursuivi en expliquant.

“Les fouilles ne sont pas terminées”, a déclaré le procureur, faisant référence au fait que l’enquête sur la mort d’Emile se poursuit car ils ne sont pas en mesure d’en déterminer eux-mêmes les causes. En ce qui concerne les trois infractions énumérées ci-dessous – chute, meurtre involontaire et meurtre – « toutes hypothèses peuvent être retenues ».

Deux jours seulement après que la “mise en situation” ait été établie dans la modeste communauté des Vingt-cinq, des randoneuses ont découvert samedi le crâne de l’enfant. Tout se préparait jusqu’à cette époque. Le procureur d’Aix-en-Provence a estimé qu’aucun lien de causalité ne pouvait être établi entre les deux événements.

Une centaine de gendarmes, des dizaines d’enquêteurs, des anthropologues, des équipes cynophiles et des canidés dressés pour identifier les restes humains enquêteront sur la mort de l’enfant. L’enfant a disparu le 8 juillet 2023, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre la maison de vacances de ses grands-parents maternels.

Suite à la découverte d’ossements chez leur fils Émile, âgé de deux ans et demi, neuf mois après sa disparition au hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), “cette nouvelle déchirante était redoutée”; on attend maintenant des explications sur les circonstances de cet accident.

Le procureur d’Aix-en-Provence, Jules Blachon, a informé dimanche la gendarmerie nationale de “la découverte d’ossements” concernant “l’enfant Emile Soleil”, “à proximité du hameau du Vernet”. C’était une simple déclaration. La dernière observation de l’enfant remonte au 8 juillet dans cette petite commune de vingt-cinq habitants, située sur l’unique axe reliant Digne-les-Bains à Gap. Il y a un pont qui relie la colonie à Vernet. ajoutant qu'”il n’y aura pas d’autres déclarations”. ” du couple.

Comme elle l’a fait à plusieurs reprises au cours des neuf derniers mois, l’enquête a continué dimanche son habitude de couper l’accès du hameau au monde extérieur. Il a choisi de rester jusqu’à dimanche, selon une ordonnance municipale signée par le maire François Balique.

A la sortie Vernet, immédiatement derrière l’église du village, un barrage de police serait en place, selon un correspondant de l’AFP. Ce barrage obstruera le chemin unique menant au Haut-Vernet, situé à deux kilomètres de hauteur. Le parquet d’Aix-en-Provence affirme que l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) réalise “les analyses criminalistiques sur les osements” dans le quartier parisien de Pontoise.

La gendarmerie a indiqué que 31 policiers, dont des détectives du département marseillais de l’unité de recherche, ont été dépêchés sur place. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a révélé sur LCI que les randonneuses de dimanche et le crâne de l’enfant ont tous deux contribué à résoudre le mystère. Comme l’a révélé Marie-Laure Pezant, porte-parole de la Gendarmerie française, lors d’une intervention sur BFMTV, la découverte a été constatée “dans une zone en pleine nature, escarpée et pas toujours facile d’accès”.

Le domaine a été validé.

Plus précisément, a-t-elle déclaré : « Dejà a été inspectée plusieurs fois par une battue citoyenne et des enquêteurs de la gendarmerie », citant l’utilisation de caméras thermiques par un hélicoptère. Mme Pezant a indiqué qu’« il y a la possibilité que ces incidents aient été provoqués par une personne, par un animal ou par des conditions météo qui ont pu modifier la zone » et que toutes les possibilités sont envisagées pour tenter de déterminer la cause de la mort.

Au retour d’un été passé dans la résidence secondaire de ses grands-parents maternels, Emile disparaît. Il aurait été aperçu sur la rue principale, selon deux habitants différents. Vers 17h15, un jeune homme portant une chemise jaune, un short blanc et des chaussures de randonnée a été aperçu. Ses parents sont de fervents catholiques originaires de La Bouilladisse dans les Bouches-du-Rhône, mais ils n’étaient pas là ce jour-là.

Après de multiples attaques ratées contre le hameau situé à 1 200 mètres d’altitude sur les flancs du massif des Trois-Evêchés, l’idée de la chute morte semblait s’éloigner, mais cette récente découverte constitue une étape majeure dans une enquête qui n’a pas encore abouti. manqué un seul indice.

En un éclair, deux juges d’instruction d’Aix-en-Provence reprennent l’enquête et la requalifient en matière pénale d'”enlèvement” et de “séquestration”. Tout a commencé à Digne-les-Bains, ce qui est assez inquiétant. Lors de la “mise en scène” historique, aussi appelée “reconstitution des faits”, au Haut-Vernet, jeudi, onze personnes ont été convoquées. , y compris tout le monde présent le jour de la disparition d’Émile.

Recherche et mise en œuvre ne sont pas aujourd’hui traitées séparément, selon Marie-Laure Pezant. Jusqu’à présent, Philippe V., le grand-père maternel d’Emile, a été au centre de l’attention en raison de son rôle de gardien de l’enfant ce jour-là. Pour autant que les personnes impliquées le sachent, il a toujours fait l’objet de recherches “au même niveau” que les autres.

Le Petit Emile Retrouvé Mort
Le Petit Emile Retrouvé Mort
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!