Affaire Flactif Alexandra Lefebvre

Répandez l'amour du partage
Affaire Flactif Alexandra Lefebvre
Affaire Flactif Alexandra Lefebvre

Affaire Flactif Alexandra Lefebvre – L’audience de libération conditionnelle de David Hotyat, reconnu coupable du meurtre d’une famille de quatre personnes dans leur chalet du Grand Bornand il y a 20 ans, a été rendue possible par “l’Affaire Flactif”. Ces événements se sont produits en 2003. Une famille de cinq personnes a disparu dans les Alpes françaises. Après trois ans de procès, David Hotyat, originaire du Pas-de-Calais, a été reconnu coupable de cinq meurtres. Vingt ans plus tard, il pourrait décider de tenter une tentative de liberté.

Le 11 avril 2003, Xavier et Graziella Flactif emmènent dans la clandestinité leurs trois enfants, Grégory (7 ans), Laetitia (9 ans) et Sarah (10 ans). Ils ont déménagé du Pas-de-Calais vers un chalet au Grand-Bornand dans les Alpes françaises. Il y a un silence étrange ici.

Les Flactifs sont une famille de trois personnes.

“Xavier est une personne extraordinaire, il fait toujours tout ce qu’il peut pour aider ceux qui lui sont chers. Le cousin de Xavier Flactif, Martial Flactif, a déclaré à France 3 Hauts-de-France qu’il n’avait aucune raison de soupçonner un acte criminel dans sa disparition dans un entretien d’avril 2003.

temps passé dessus pendant des semaines

L’enquête prend généralement plusieurs jours. L’intérieur de la cabine est fouillé minutieusement lorsqu’un produit chimique est utilisé pour rendre les éclaboussures de sang visibles sous une lumière noire. La trace écrite menant au criminel a été établie. Conformément à un mandat de perquisition exécuté le 19 avril 2003, des membres de la gendarmerie scientifique pénètrent dans une résidence privée.

David Hotyat, voisin et mécanicien du même village du Pas-de-Calais (plus précisément Biache-Saint-Vaast), a été identifié grâce à des tests ADN comme le probable coupable. Un couple de propriétaires, Xavier Flactif et Alexandra Lefèvre. David Hotyat se souvient aux journalistes de sa dernière rencontre avec son père. “Il était avec sa femme, il m’a demandé de laisser les clés du chalet aux vacanciers car il ne trouvait pas les clés de rechange”, raconte-t-il aux caméras. Après cela, nous avons arrêté de nous parler.

David Hotyat sera interrogé sur ces affirmations d’ici quelques jours. Lors de son audience préliminaire en septembre 2003, six mois après les meurtres, il a reconnu avoir tué les cinq membres de sa famille. Puis, selon lui, il incendia leurs restes dans les montagnes.

Y a-t-il une date fixe pour la sortie ?

Le Nordiste et trois autres personnes ont été reconnus coupables par la cour d’appel de Haute-Savoie en juin 2006. Stéphane Haremza, un vieil ami à lui, a été reconnu coupable de complot et condamné à 15 ans de prison. à l’instar des mandats de sept et dix ans d’Isabelle Haremza et d’Alexandra Lefèvre.

David Hotyat a été condamné à perpétuité, assortie d’une période de probation de 22 ans. Aujourd’hui âgé de 50 ans, Nordiste est incarcéré depuis 2003 ; il peut demander une libération anticipée dès 2025. Lorsque David Hotyat s’est présenté pour la première fois à la Cour d’appel de Haute-Savoie en 2006, il a été accueilli avec cette pancarte.

L’avocat de David Hotyat, Me Luc Brossolet, a récemment évoqué ce dossier avec nos confrères de l’Essor Savoyard. Après ce qui semble être 22 ans derrière les barreaux sans problème, “sa peine a été commuée”. La disparition de la famille Flactif reste encore très présente dans les esprits des Hauts-de-France, alors qu’elle s’est produite il y a vingt ans et à plusieurs centaines de kilomètres de là. Sur la base de ces incidents, un film intitulé « Possessions » est sorti en salles en 2012.

Depuis leur domicile du Grand-Bornand en Haute-Savoie en 2003, le promoteur immobilier Xavier Flactif, 41 ans, son épouse Graziella Ortolano, 36 ans, et leurs trois enfants de 7, 9 et 10 ans ont disparu. Les médias français ont commencé à qualifier cette enquête pour meurtre d’« affaire Flactif1 » ou de « tuerie du Grand-Bornand », et elle est rapidement devenue une sensation nationale dans ce pays.

Quelques mois plus tard, David Hotyat, l’homme qui vivait dans la cabane Flactif, sera capturé et avouera avoir tué sa famille et brûlé leurs corps. Il a été condamné à perpétuité en 2006. Ses amis Stéphane et Isabelle Haremza et Alexandra Lefevre ont également été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison de 10 ans, 15 ans et 7 ans, respectivement, pour leur rôle dans ce crime.

Vérification et double vérification

Le 12 avril 2003, un taxi en provenance du Grand-Bornand récupère le fiancé de Xavier Flactif, Mario Leblanc, à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, le conduit au domicile des Flactifs, puis l’abandonne devant une porte verrouillée. Sans aucune piste, la police ne peut que supposer qu’un accident de la route a eu lieu.

Le luxueux chalet du Chinaillon (45° 58′ 08” N, 6° 26′ 49” E) a été examiné par les gendarmes le 14 avril, mais il a fallu attendre une seconde perquisition demandée par le procureur d’Annecy, Denis Robert. -Charrerau, que la disparition de deux ordinateurs portables a été découverte. Le procureur a ouvert un dossier pénal “enlèvements et séquestrations” le 22 avril 2003.

Affaire Flactif Alexandra Lefebvre

L’enquête a débuté avec l’hypothèse que le père et le fils auraient pris une fuite internationale. Le promoteur rencontrait en effet de graves problèmes professionnels (retards de paiement des artistes, arriérés, factures impayées, etc.) lorsque la brigade financière a commencé à le surveiller dans le cadre d’une enquête pour fraude au séquestre. Toutes ses associations civiles grand-bornandaises citent Graziella Ortolano comme propriétaire. Il y avait aussi la voiture familiale à l’aéroport de Genève.

Associés à la personnalité blasée de Flactif, ces indices suggèrent qu’il s’est peut-être échappé, mais les détectives hésitent à spéculer sur ses motivations. Après que l’unité scientifique de la police ait méticuleusement nettoyé la cabine, le révélateur de Bluestar a pu voir des preuves de sang le 5 mai, lorsque le procureur a rendu la découverte publique.

Ces écouvillons contiennent les cinq membres de la famille Flactif. Des morceaux de dents de lait et une balle de 6,35 mm ont également été découverts à l’intérieur de la maison. Après la découverte, le 13 mai, du Toyota 4×4 de Xavier Flactif abandonné sur un parking de l’aéroport de Genève, des techniciens se sont mis à l’œuvre pour retirer les “petites taches suspectées” du véhicule. La moquette du coffre et le tapis de sol de la voiture ont été coupés au cutter6.

Les experts en morphologie sanguine peuvent localiser l’endroit exact où un couteau a touché une victime. Alors que l’ADN de 100 personnes a été collecté, les plongeurs spéléologiques de la police recherchent dans les aquifères voisins tout signe de restes humains. Pas d’Utilisation.

Le 8 juillet, des échantillons d’ADN d’un homme identifié comme étant David Hotyat, un mécanicien de 31 ans qui vivait dans un chalet Flactif, ont été identifiés, mais l’affaire n’est pas close. Une de ses amies, Alexandra Lefevre, travaillait comme aide-soignante. Après avoir déménagé en Haute-Savoie en 2001, les autorités ont décidé de mettre leurs téléphones sur écoute pour recueillir des informations avant de les interroger en raison de leur proximité avec le Flactif.

Ces allusions pointent vers Stéphane Haremza et sa copine du Nord, Isabelle. Les 16 et 17 septembre 2003, David Hotyat, son ami et deux autres connaissances sont arrêtés. Des enquêtes de presse préliminaires sur les Hotyats étaient déjà en cours avant le lancement officiel de l’enquête, l’attention étant directement portée sur Sept à huit de TF1.

Après que le mécanicien et son associé eurent exprimé leurs frustrations face au « fort dans la gueule » du propriétaire, à leurs travaux inachevés et à leurs locaux illégalement loués, à leur mépris du mode de vie Flactif et aux rumeurs qu’ils avaient répandues sur l’existence du groupe, pitreries sordides, le propriétaire était le destinataire de leur colère.

Les Hotyats ont été soupçonnés après que les détectives ont appris que David avait prononcé un discours « volontairement accusateur et entaché de haine envers les victimes » lors d’un appel téléphonique enregistré. Les soupçons des gendarmes selon lesquels David ne se soumettrait pas à un test ADN ont été renforcés par cette information.

Détention et mesures disciplinaires

A plusieurs kilomètres du Grand-Bornand, dans le bois de Thônes, David Hotyat reconnaît les cinq meurtres et conduit la police sur le lieu où il a brûlé les restes. Ils soupçonnent qu’il planifie le meurtre de sa famille depuis janvier 2003, lorsqu’il a visionné une émission Nine to Nowhere sur l’affaire Stranieri, malgré ses affirmations d’un coup unique et final.

Il est largement admis que sa femme est le cerveau criminel derrière ces crimes et que les Haremzas l’ont aidé à planifier et à dissimuler les meurtres. Les Flactifs possèdent beaucoup d’appareils électroniques, et ils les laissent partout chez eux. L’agresseur a apparemment tenté d’expliquer ce qui était arrivé à son propriétaire dans l’après-midi du 11 avril, mais la réunion s’est terminée de manière terrible.

David Hotyat a admis qu’il avait envisagé de lui tirer une balle dans la tête, mais qu’il avait peur que l’arme ne parte pas. Il aurait assassiné la famille en utilisant une combinaison d’objets lourds et d’un pistolet pour s’assurer qu’aucun témoin ne survive au crime.

Les corps ont été transportés dans une forêt voisine et incinérés. Inspirant l’envie et la cupidité du succès et du style de vie des spécialistes du marketing immobilier, d’autres développements dans les secteurs de la finance et de l’immobilier fournissent un carburant supplémentaire à l’économie mobile. Il était prévu que ces émotions rendent les délinquants fous et vengeurs.

Le 10 octobre 2003, le mécanicien du Nord a changé sa version et a affirmé une version incroyable des événements, affirmant qu’il était rentré du travail pour découvrir que sa famille était morte et qu’il avait été contraint d’aider les tueurs à enlever les corps. Cependant, le témoignage de ses complices rétablit la préméditation, ce qui le déstabilise complètement.

Après trois séances avec David Hotyat, son thérapeute a conclu qu’il présentait « des traits narcissiques, phobiques et opérationnels, avec une tendance à fuir les émotions vers l’action, avec un idéal de maîtrise ». L’évaluation professionnelle montre à quel point les compétences d’escalade et d’évasion de David Hotyat sont risquées.

Affaire Flactif Alexandra Lefebvre
Affaire Flactif Alexandra Lefebvre
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!