Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie

Répandez l'amour du partage
Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie
Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie

Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie – Le ski club accueille les championnats de France Cadets en 1995 et les championnats de France des Clubs de D2 en 1996 lors d’un jeûne au milieu des années 1990. Seule quatrième, Agy monte en première division. La responsabilité de l’école de ski des 6 et 9 ans a été transférée au Centre Nordique. Plusieurs jeunes ont été choisis pour représenter le Comité Mont-Blanc en biathlon et en ski de fond. Emeric Gaudillat rejoint l’équipe de France juniors de biathlon, où il rencontre parmi les entraîneurs un certain Christophe Vassalo, originaire du même quartier que lui !

La reconstruction

Fabrice Bouvier est engagé comme moniteur pour un contrat de trois ans à l’hiver 2003. L’organigramme est très clair : il doit s’appuyer sur le nouveau pipeline de recrutement mis en place : foyer (scolaires) → école de ski (Marielle) → préclub (Jean-Louis) -> club (Fabrice). Par ailleurs, Fabrice est chargé de rétablir la cohésion du groupe à travers l’organisation des scènes (Plateau du Retord et Jura) et de former les plus jeunes du club au suivi. La décision a été prise de remettre les petits coupés destinés à la jeune génération au goût actuel. Ce club passe de quatre à vingt-six licenciés cette année !

Le jour de ses dix-huit ans en 2004, Maurice devient champion de France. L’équipe HSN souhaite la bienvenue à Adrien. En 2005, Fabrice organise une première étape en Corse, et Maurice y participe. Dans les années qui suivent, les effectifs prennent de l’importance, une nouvelle génération de compétiteurs émerge (dont les biathlètes Jonathan Menoli, Élodie Petit et Mathilda Euvrard, ainsi que les coureurs Alicia Choron et Carolyne André) et le Français Maurice Manificat rejoint l’équipe nationale. .

Fabrice a vu son contrat prolongé de trois ans supplémentaires. Jean-Louis Desgranges lui sert désormais d’adjoint au club, tandis qu’Arnaud Barbe et Florent Cotterlaz prennent les commandes du préclub. En décembre 2007, tout le club se rend à la Clusaz pour encourager Maurice qui dispute sa première Coupe du Monde !

Wikipédia et Carrière

En 2007 et 2008, ce sera le pass de tir du biathlon. Les tâches comprennent l’aménagement du champ de tir, la construction de l’abri des cibles, le parrainage de la fabrication des cibles (Roland Cagnin), l’achat de 22 carabines laser LR et plomb et la récupération du chalet ATMB pour le stockage du matériel et le chronométrage des cours. Superbement soutenu par la mairie, le département et la région, avec un budget total de 45 000 euros !

Le Dauphiné est sorti le 4 février 2008.
La modernité

En 2009, sous la présidence de François André, le ski club entre dans une nouvelle ère… La formation du club et du pré-club est encadrée par Jean-Louis, Arnaud et Florent. Maurice remporte le championnat du monde U23 à Praz de Lys. Début avril, nous prévoyons la journée Somfy, où les médaillés olympiques Vincent Defrasne et Florence Baverel nous apprendront à tirer.

Maurice plonge dans les Jeux olympiques de Vancouver de 2010. Le club s’est réuni dans la salle des fêtes pour regarder les courses de Maurice sur grand écran ! Maurice est ravi d’avoir enfin hérité du bandeau Agy Grand Massif ; c’est la Manific’Aventure ! Une division biathlon est créée au collège de Cluses. Le club vient à l’automne, et l’hiver, les collégiens se rendent à Agy. Nolan, Baptiste, Alexandre et Dimitri font partie de ceux qui reviendront au club.

Adrien reprend le préclub en 2011. Carolyne, Marion et Élodie envisageaient de se réunir pour le remplacer dans le groupe adulte. Les premiers pas seront pris par Bruno et Léonie. Lors du 36e Grand Prix annuel, le club organisera un mini-biathlon.

En 2013, année pré-olympique, un autre membre du club attend avec impatience Sotchi 2014. Grâce aux enfants du club réunis pour accompagner Thomas Clarion dans ses sorties, le skieur non-voyant retrouve les pistes depuis quelques temps déjà. Il décide de s’essayer au biathlon (utilisation d’un laser avec signal sonore) et au ski de fond après avoir tâté le terrain au Grand Prix d’Agy 2008 avec Arnaud pour guide. Rapidement, c’est le succès, et Agy a un deuxième champion, même si Thomas doit passer une licence dans un autre club de handball !

En 2014, les champions d’Agy ont remporté trois médailles aux jeux de Sotchi !

Thomas remporte deux médailles de bronze, une au relais et une au 10 km individuel en patinage, tandis que Maurice en remporte une au relais 4 x 10 km. Quant à Alicia Choron, elle débute une carrière dans la course de fond. Après avoir terminé troisième en 2016 et première en 2017 et 2019, elle remontera à la deuxième place en 2018 et 2020 au classement général du marathon à ski de randonnée.

2018 : quatre médailles aux JO de Pyeongchang ! Le président du club est Michel Vurli. Maurice revient des Jeux olympiques avec un tour du chapeau de médailles de bronze, cette fois en relais et en sprints par équipes. Thomas revient également avec deux médailles : une pour le relais et une pour le 20 kilomètres ! Ariane, France, Léa, Simon, Esteban, Loann, Léonie et Loann ont tous eu de bons résultats chez les plus jeunes. Tout ce petit monde se confirme dans les saisons suivantes. Ariane et Esteban reviennent au Comité du Mont Blanc, et la France remporte le tour national SAMSE.

En 2020, le ski club lance son Grand Prix à Flaine sous une tempête, suivi du Classic 74, minicoupé et trail blanc à Agy. Des contraintes, des annulations d’étapes et des compétitions nous attendent pour 2021. Néanmoins, des résultats remarquables sont enregistrés.

Au relais, Maurice a terminé deuxième au ski de randonnée et a remporté le bronze aux championnats du monde. La France revient en équipe de France de jeunes au printemps après avoir été sélectionnée en Coupe d’Europe (OPA), où elle retrouve Julien Bouchet, ancien élève du club, comme entraîneur. Les résultats obtenus par Ariane et Estéban sont excellents.

Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie

Quelques heures avant le départ du Biathlon Summer Tour à Arçon, Doubs, grand plan sur le Comité de Savoie. Nordic Magazine a rencontré Julien Bouchet, entraîneur des biathlètes savoyards aux côtés de Marine Rougeot, lors d’une étape à Bessans.

Une décision familiale

Justine Braisaz, une femme de 26 ans, et son mari Julien Bouchet, qui fut son entraîneur au conseil municipal de Savoie, ont toujours voulu fonder une famille et connaître l’immense joie d’être père. Depuis quelques mois, ou peut-être des années, mon mari et moi avons beaucoup parlé de ce sujet.

Ensuite, le soutien de l’équipe de France m’a aidé à me sentir plus en confiance, a déclaré la championne olympique au Dauphiné. La Savoyarde va faire une pause toute une saison avant de revenir à la compétition, tout comme Marie Dorin Habert et Anais Chevalier Bouchet. Une pause qui, au contraire, ne lui inspire aucune peur.

Elles ont éclairé la voie pour moi, et c’est une preuve. Je sais donc que tout est réalisable si je gère bien les choses et que je planifie à l’avance. Avec de nouveaux objectifs en tête, la folle de discipline Justine Braisaz reviendra sur le circuit la saison prochaine. Elle a promis de suivre presque toutes les courses. Je pense que c’est quelque chose qui peut m’aider à récupérer ; ça fait sept ou huit ans que je ne suis pas sur le circuit de la coupe du monde de biathlon.

Les événements récents m’en ont fait prendre conscience. On en reparlera donc dans quelques mois, mais j’ai peur que cela puisse conduire à mon évolution vers un biathlète. Membre du comité de ski savoyard qui débute dans le biathlon Tragiquement, Mathieu Rouveix est décédé ce matin après avoir subi une crise cardiaque lors d’une randonnée dans les Bauges avec les garçons biathlètes. C’est un coup dévastateur pour le biathlon français.

Le 25 août 1973, après la naissance du foyer, le ski-club est créé dans la foulée. Issu d’une partie du foyer, il est en réalité destiné à aider les filles du village à progresser en leur offrant deux séances de ski supplémentaires chaque semaine (en plus des sorties scolaires). Le mobilier provient du foyer et l’encadrement est entièrement géré par des bénévoles. Jean Pellier-Cuit, figure incontournable et seul fondateur ivoirien de son époque, est le premier entraîneur !

Il transmet ses connaissances à un petit groupe de jeunes passionnés qui sont bientôt rejoints par de nouveaux débutants qui apprennent le ski alpin. Ainsi, d’emblée, ce dispositif ne profite qu’à une poignée de gamins de Saint-Sigismond (et quelques ados). L’école compte dix élèves et la commune est assez peu peuplée. Le grand jour, lors des premiers concours départementaux, la qualité de certains se révèle. Parmi eux, on retiendra certainement Marielle Missillier, Gilles Petit et Denis Rey.

1985-1995 : une décennie pour bâtir un club

L’arrivée du patinage met le monde du ski de fond, notamment les petits clubs aux ressources financières limitées, dans une situation financière précaire : ils devront quadrupler le budget de leur parc matériel ! Les skis du foyer destinés aux élèves ne suffisent plus si nous voulons être plus performants. On investit donc dans du matériel de compétition qu’on a à peine de la place pour ranger dans le foyer.

Profil et Biographie

L’école de ski des 6 et 9 ans est créée à l’hiver 1986 et les effectifs du club s’agrandissent rapidement. Il devient de plus en plus difficile de vivre dans les mêmes pièces que l’entrée. En 1987, nous avons réussi à démarcher un certain nombre de petits sponsors.

En plus, lors de la prochaine saison, le ski club visite le bureau municipal des sports de Cluses et signe un partenariat de vingt ans avec la société Hudry (outillage) ! Nos ressources financières se sont déjà accrues à la hauteur de nos nobles objectifs (125 000 F en 1994). Chacun des trois entraîneurs prend les commandes d’une division différente lorsqu’a lieu un match interclubs entre les Carroz et Taninges en 1988. Nous nous reprenons pas cette expérience.

Le club débute la construction de son chalet durant l’été 1988. (Voir page 27)

Dominique Clerc, premier moniteur professionnel du club de ski, est embauché à l’hiver 1990 en partenariat avec le foyer, où il est responsable de l’encadrement scolaire. Les effectifs continuent de croître après les JO d’Albertville (103 adhérents en 1994). Serge Thurel (équipe de France de biathlon) est le deuxième entraîneur professionnel à réintégrer le club.

En 1993, un partenariat de longue durée avec l’entité Nordique du Haut Giffre, dirigée par Jean-Pierre Tonin, est noué. Les jeunes du foyer de Samoëns qui souhaitaient concourir ont été pris sous l’aile du ski club d’Agy (c’est grâce à cet accord qu’Arnaud Barbe est parmi nous aujourd’hui). Dans les années qui suivent, Thierry Menge et la famille Brison signent un accord similaire. Viriato Leperlier et Jérémy Picard font partie de ceux qui nous rejoignent.

A l’occasion des 20 ans du club, les jeunes tentent l’ascension du Mont Blanc. Le club de ski a organisé son premier encan de ski les 23 et 24 octobre 1993, dans le cadre de ses efforts continus pour amasser des fonds. Cette manifestation marque un tournant dans l’histoire du club !

Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie
Julien Bouchet Entraîneur Du Comité De Savoie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

About Us

Sed gravida lorem eget neque facilisis, sed fringilla nisl eleifend. Nunc finibus pellentesque nisi, at is ipsum ultricies et. Proin at est accumsan tellus.

Featured Posts

    error: Le contenu est protégé !!