Nicolas Bedos Affaire

Répandez l'amour du partage
Nicolas Bedos Affaire
Nicolas Bedos Affaire

Nicolas Bedos Affaire – En juillet 2023, trois femmes supplémentaires ont porté plainte pour agressions sexuelles et violences contre Nicolas Bedos, portant à quatre le nombre total d’accusations portées contre lui. La semaine dernière, le réalisateur Nicolas Bedos a fait l’objet d’une enquête sur des allégations de violences et d’agressions sexuelles, selon une personne proche du dossier qui a vérifié les informations d’Actu 17.

Quatre femmes l’accusaient des crimes il y a un an, et maintenant cette. Cette approche d’audition sans suspect permet aux personnes soupçonnées de conduite criminelle de participer ; mais contrairement au programme de surveillance, ils sont libres de quitter l’audition à tout moment.

Aucun problème ici.

Le cinéaste de 44 ans sera confronté à des accusations d’agression sexuelle en état d’ébriété devant le tribunal pénal de Paris en février 2024. Ce sera sa première affaire du genre. Toutefois, selon la même source, deux femmes ont commencé à rabaisser Nicolas Bedos, ce qui pourrait conduire au rétablissement d’une qualification pénale. Selon la source, ces événements se sont déroulés entre 1990 et 2017.

Une enquête sur des allégations d’agressions et de violences sexuelles a été transférée à la première circonscription de la police judiciaire parisienne en juillet de l’année dernière. Une équipe d’enquête du 1er arrondissement du pouvoir judiciaire a entendu ces trois personnes, ainsi que deux autres dames qui ont fourni des témoignages similaires.

Bien que personne n’ait prévu de porter plainte formellement, la source judiciaire a déclaré que le ministère public peut toujours ordonner des poursuites s’il estime que l’exclusion est justifiée. En outre, les accusateurs peuvent toujours se constituer parties civiles lors de tout procès futur s’ils le souhaitent.

Nicolas Bedos aurait sévèrement agressé Chloé, directrice de théâtre et comédienne âgée de cinquante-sept ans, à son domicile de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), une nuit de 1999. Après s’être installée chez des amis et enfin chez ses parents, Nicolas Bedos, avec qui elle a développé une “forme de relation amicale”, elle a révélé à Mediapart en juillet dernier qu’elle avait 26 ans et travaillait comme serveuse.

Selon une deuxième femme qui a parlé à un média Internet sous le nom de Marion, le réalisateur a agressé sexuellement une femme en août 2017 dans une location de vacances. On ne sait pas exactement quel âge avait Nicolas Bedos au moment des crimes présumés, mais elle le connaissait depuis qu’ils étaient adolescents.

Plusieurs nouveaux reportages de “Mediapart” condamnent le comportement de Nicolas Bedos à l’égard des salariées. L’histoire de la première dame qui avait porté plainte contre le réalisateur est l’une des nombreuses révélations rendues publiques par l’enquête rendue publique mardi 17 octobre.

Trois témoins supplémentaires se sont prononcés en faveur des accusations d’abus sexuels portées contre Nicolas Bedos. Plusieurs femmes ont accusé le réalisateur de comportements inappropriés et, mardi 17 octobre, “Mediapart” a ouvert une enquête détaillant leurs histoires. Lola, dont le prénom est « emprunt », en fait partie ; elle a 25 ans. Elle a publiquement fait honte au réalisateur en juin 2023, après qu’il l’ait agressée sexuellement dans un pub parisien.

Dans un entretien en ligne avec les médias, elle revient sur sa décision de témoigner pour la première fois, suite à l’examen de son précédent témoignage publié en juillet 2023 par des sites d’investigation. Pour tenter de se défendre, la directrice de casting, qui ne savait pas que le réalisateur était violent, déclare : “J’étais soulagée de ne plus être seul, je nous ai senties soudées d’un seul coup”.

Se connecter avec les abonnés Instagram

Dans un club de la capitale le 1er juin 2023, avec la mention “Je suis en sécurité” ajoutée. Ensuite, Nicolas Bedos s’approche d’elle pendant qu’elle danse et pose sa main “sur le côté droit de son entrejambe”. Je lui ai montré qu’il avait tort en faisant le signe de l’étreinte. Le videur de la boîte de nuit libère enfin le directeur du club.

L’adolescente commence à discuter de ses problèmes d’attention la semaine prochaine, déclarant qu’elle « dort mal » et qu’elle est « incapable de se concentrer ». Selon un proche de la jeune fille interrogé par “Mediapart”, “elle avait peur des conséquences”. La réalisatrice est visée par son grief, qu’elle dépose le 12 juin 2023. L’affaire a été renvoyée au circuit correctionnel de Paris pour “agression sexuelle en état d’ivresse”, et la réalisatrice doit comparaître devant le tribunal de Paris.

Février de l’année prochaine. Nicolas Bedos contacte la jeune fille via Instagram trois jours après la nouvelle officielle. Selon le cinéaste, il affirme n’avoir “aucun souvenir de quoi que ce soit” et livre ses “excuses les plus sincères”. Son audace de lui écrire directement est quelque chose qu’elle trouve hilarant.

Nicolas Bedos Affaire

A deux reprises encore dans “Mediapart”, les dames sont fustigées par Nicolas Bedos. Deux femmes, l’une dans la quarantaine et l’autre dans la quarantaine et la quarantaine, ont été suivies par le cinéaste alors qu’elles allaient aux toilettes une nuit de 2018. Elles ne l’ont même jamais touchée pour boire.

Une autre accusation de harcèlement de la part du réalisateur fait surface en 2010, cette fois émanant d’une autre dame. Aucun média d’investigation n’avait demandé d’interview, selon les dires de Nicolas Bedos. Les allégations de « violences » et d’« agressions sexuelles » contre le réalisateur font l’objet d’une première enquête depuis le 5 juillet. Pour l’heure, il peut bénéficier de la présomption d’innocence.

Affaire Nicolas Bedos : deux témoins féminins supplémentaires

Outre l’enquête en cours sur des allégations de « violences » et d’« agressions sexuelles », le magnat de l’immobilier Nicolas Bedos aurait connu deux autres tremblements de terre. Nicolas Bedos conclura de manière choquante sa série le 12 octobre. Et pour raison. Son travail auprès des femmes a été salué dans de nouveaux témoignages publiés par Mediapart.

Les procédures d’enquête sur les allégations de « violences » et d’« agressions sexuelles » du journaliste ont débuté le 5 juillet. En février, une convocation inattendue à comparaître est arrivée. Les allégations d’agressions physiques et sexuelles contre Nicolas Bedos ont donné lieu à une enquête. Le 5 juillet a marqué le début de l’enquête préliminaire sur les allégations portées par les trois femmes contre le réalisateur de 44 ans.

Trois femmes ont accusé le réalisateur Nicolas Bedos d’agressions sexuelles et de violences. Une enquête sur leurs allégations a été ouverte le 5 juillet, selon le parquet de Paris mardi, qui a confirmé les informations de Mediapart. Même lorsqu’elle a été appelée, l’avocate de M. Bedos, Julia Minkowski, a choisi de ne pas répondre. L’enquête a été transférée au premier arrondissement de la police judiciaire de Paris, selon une source au parquet.

Des questions qui persistent depuis longtemps

Comme le rapporte Mediapart, deux femmes qui affirmaient s’être rendues au parc parisien pour une séance de signalisation fin juin ont détaillé les habitudes sexuelles de Nicolas Bedos. Chloé, actrice et directrice de théâtre d’une cinquantaine d’années, a accusé un directeur de la photographie de 44 ans de l’avoir agressée sexuellement au domicile des Bedo à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) en 1999. Après avoir accepté de rester chez des connaissances , la serveuse de 26 ans a établi une “forme de relation amicale” avec ses parents, Nicolas Bedos.

La deuxième femme qui a raconté son histoire en ligne affirme que Nicolas Bedos l’a agressée sexuellement dans une propriété de vacances en août 2017. Son prénom était Marion. Même s’ils étaient tous deux amis lorsqu’ils étaient enfants, personne ne connaissait l’âge exact du réalisateur au moment des délits présumés. Selon Mediapart, les deux femmes ont décidé de témoigner devant la justice une fois le procès de l’humoriste annoncé et ses images de surveillance rendues publiques.

Lors de l’évaluation initiale en juin

Le cinéaste a été soumis à une inspection le 21 juin après qu’une dame a affirmé qu’il lui avait peloté les parties intimes par-dessus son pantalon dans un bar parisien dans la nuit du 1er au 2 juin. Il a été déféré devant le tribunal correctionnel de Paris en février 2024 pour agression sexuelle en état d’ivresse manifeste, à la suite de son audition. Pour ce délit, il risque cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

A l’époque, son avocate Julia Minkowski avait déclaré : “Elle ne veut pas mettre en doute la parole du plâtrier, qui décrit un geste déplacé quelques secondes au-dessus de son jean.” “Mais un tel geste, dont il n’a aucun souvenir, qui aurait été fait sur la piste de danse d’une discothèque, ne pouvait être qu’un accident du fait des effets de l’ébriété”, a-t-elle précisé.

Parmi les nombreux rôles de Nicolas Bedos dans l’industrie cinématographique figurent ceux d’acteur, de dramaturge, de journaliste et de scénographe. Issu de divers domaines, le fils de l’humoriste Guy Bedos s’impose comme illustrateur. À 25 ans, il fait ses débuts sur scène dans plusieurs spectacles en 2004, notamment Sortie de scène, qui le propulse vers la gloire.

Trois nouvelles voix féminines sont apparues. Selon la source de franceinfo du 18 juillet au parquet de Paris, corroborée par Mediapart, une enquête contre Nicolas Bedos est en cours depuis le 5 juillet, suite à la réception de trois plaintes distinctes par le tribunal. Lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel de Paris en février 2024, l’acteur et réalisateur de 44 ans sera accusé d’agression sexuelle alors qu’il était détenu à l’établissement psychiatrique.

Trois nouvelles plaintes ont été déposées. Selon Mediapart, cette enquête comprend trois procédures distinctes : une qui traite des agressions sexuelles et des violences, et deux qui traitent uniquement des agressions sexuelles. Des déclarations anonymes ont été transmises au site d’enquête par deux femmes qui s’étaient exprimées fin juin lors d’un signalement dans un parc à Paris.

Nicolas Bedos Affaire
Nicolas Bedos Affaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

About Us

Sed gravida lorem eget neque facilisis, sed fringilla nisl eleifend. Nunc finibus pellentesque nisi, at is ipsum ultricies et. Proin at est accumsan tellus.

Featured Posts

    error: Le contenu est protégé !!