Samuel Sandler Wikipedia

Répandez l'amour du partage
Samuel Sandler Wikipedia
Samuel Sandler Wikipedia

Samuel Sandler Wikipedia – Dévoiler des secrets avec un livre. C’est tout à fait vrai que Samuel Sandler raconte l’histoire. On apprend qu’il est « anesthésié » depuis la matinée d’ouverture du 19 mars 2012, quand on nous a informé qu’« il s’était passé quelque chose à Toulouse », et que nous étions ses enfants biologiques. (Grasset).

Il raconte de manière précise et directe la séquence des événements qui ont suivi la découverte de la mort de son fils Jonathan, de ses deux jeunes enfants, Aryeh et Gabriel, et de la petite Myriam Monsonego. Ceux qui le soutiennent, ceux qui l’aiment et même quelques hommes politiques priants sont visibles alors qu’il vole de Paris à Toulouse à bord de l’avion présidentiel. La prochaine chose qu’il sait, c’est que l’animosité envers le tueur qu’il évitait lui revient.

Gratuitement, pour ne rien manquer, vous pouvez recevoir notre édition quotidienne par e-mail. Inscrivez-vous dès aujourd’hui gratuitement ! Événements à venir à Jérusalem : Si vous lisez ce livre, vous avez l’impression que l’auteur essaie d’aller au cœur de ce en quoi vous croyez. Voulez-vous que je reformule ma question d’une manière différente ? Vous avez été très ferme dans votre condamnation des attentats de Toulouse et vous êtes un habitué de l’actualité.

Même si elle est décédée aujourd’hui, ma grand-mère était une journaliste chevronnée qui m’a dit d’apporter « surtout le communiqué de Sammy ! en Israël pour l’interview. Il ne fait aucun doute que la France a été le théâtre du meurtre de plusieurs enfants juifs. En conséquence, j’ai cédé à ma sœur. Je n’ai jamais refusé une entrevue. Chaque fois que l’occasion s’est présentée à moi, je me suis assuré de prendre la parole.

En toute franchise, écrire ce livre n’a jamais été mon intention. Nous avons entendu vos propositions et vos discours et aimerions faire quelque chose avec vous ; néanmoins Grasset m’a contacté et un monsieur de cette maison d’édition me l’a dit. Les événements se sont déroulés comme suit. Exprimer mon point de vue sur l’écriture n’a jamais été mon objectif, mais je suis heureux de l’avoir fait et j’espère qu’ils resteront ainsi.

Pour quelle raison avez-vous choisi d’accepter ?

Par rapport aux allocutions dans les synagogues et les conférences, celle-ci est beaucoup plus petite, je suis donc heureux de pouvoir m’adresser à un public assez important. Mon objectif est d’y toucher un large public. Ce que je veux dire, c’est qu’au lieu de parler de notre passé, nous devrions défendre les jeunes. Mes deux petites filles et mon fils Jonathan ont besoin de vos prières et de votre soutien constants.

C’était lundi à Toulouse, en France, lorsque deux enfants de Jonathan Sandler ont été assassinés dans une fusillade. À côté de lui se trouve la femme de Sandler, indemne. Mohammed Merah a tué Jonathan Sandler et ses deux fils à Toulouse le 12 mars 2012. L’attaque a heureusement épargné tout préjudice à l’épouse de Jonathan. De manière quelque peu énigmatique, le livre déclare : « C’est une famille juive sur un trottoir de France ». Il raconte la vie ordinaire d’une famille juive en France jusqu’au jour de l’attentat.

Vous dites « Depuis le carnage, je suis anesthésié » dans vos écrits, et je vous cite bien. L’agonie n’est-elle pas devenue un peu moins atroce avec le temps ? Rien n’a changé depuis que sa belle fille Eva, qui est aussi la mère de Jonathan, m’a dit : « Jonathan est mort ». (ndlr). Je pourrais m’y identifier complètement.

Mes enfants feront toujours partie de moi, et je les chercherai ce jour-là (s’il prend le nouveau-ndlr de Paris pour Toulouse). Vous admettez ouvertement dans votre lettre que vous enviez secrètement la capacité de votre belle fille Eva à chercher du réconfort dans la prière.

Je suppose qu’elle trouve du réconfort dans ses convictions. “Je ne comprends pas”, ai-je dit à Jonathan, malgré le fait que je l’avais prêché et encadré dans la religion. Là-bas, ma magnifique fille ne demande jamais une seule réponse. Je ressens la même chose. C’est le paradoxe de tenter de comprendre les demandes apparemment interminables adressées aux survivants de l’Holocauste. Ce genre de question m’énerve à chaque fois.

Le CRIF a photographié les sept victimes de Mohamed Merah lors d’une cérémonie d’hommage à Toulouse le 19 mars 2014. Qu’avez-vous pensé de la marche blanche de Mireille Knoll, qui a rassemblé des centaines de personnes ? Il y avait un consensus général sur le fait que la présence de la communauté juive manquait dans la réaction aux horribles attaques de Toulouse, en France, qui visaient des enfants, y compris les vôtres et des enfants d’âge préscolaire. Comment pensez-vous que la mobilisation a évolué au fil des années ?

Je ne me souviens pas beaucoup de ce que je faisais à Toulouse le jour de l’attaque, même si j’étais avec Gilles Bernheim. Il se rendait probablement à une manifestation. La mobilisation à Toulouse était très similaire à celle de Paris. Parce que beaucoup y ont vu un acte radical d’extrémisme de droite, il y a eu une certaine mobilisation. Une fois qu’il a été déterminé qu’ils étaient musulmans, tout s’est arrêté.

À tous égards.

J’ai l’impression que les gens ne parlent pas assez des victimes civiles. Je me souviens encore très bien de ceux du Bataclan et de Nice, mais on n’en parle presque plus ces jours-ci. Mais il semble que les gens se souviennent encore de mes enfants.

Samuel Sandler Wikipedia

Des manifestants, dont des hommes politiques, se rassemblent derrière des banderoles à Paris le 28 mars 2018, en souvenir de la femme juive de 85 ans, Mireille Knoll, tuée à son domicile. La marche sera une marche blanche. Cette marche en commémoration de Mireille Knoll était vraiment malheureuse, et j’ai dû la rater. Ensuite, je vais cracher le morceau : chaque fois que je fais une démonstration, les gens ne peuvent s’empêcher de me toucher.

Je me suis arrêté au monastère de Versailles et j’ai demandé l’autorisation de voir Notre-Dame en hommage au prêtre tué à Saint Etienne du Rouvray le 26 juillet 2016. nous partions. Vous n’êtes pas les bienvenus à Toulouse, même s’il y avait quelques juifs qui y vivaient. La participation à la cérémonie de l’Hyper Cacher m’a été refusée. Cependant, après mes expériences avec les manifestations, j’ai perdu tout intérêt à vivre d’autres aventures.

Néanmoins, j’ai complètement honte et je ne pourrai donc jamais montrer mon soutien. La photo de Latifa Ibn Ziaten et moi devenue virale a été prise lors d’une manifestation dans les collines de Toulouse, comme vous le savez probablement. Effectivement, j’étais tordu. Les chevaux avec des selles étaient en tête de file.

J’ai été contraint de déclarer que ma position était à l’ordre du jour par Joël Mergui et le célèbre rabbin français Gilles Bernheim, envers lesquels je ne suis plus financièrement responsable. Latifa m’a attrapé le bras et m’a dit : “allez, on va devant ! Mohammed Merah a violemment attaqué le fils et le neveu de Samuel Sandler, qui n’avaient que 2 ans et demi, le 19 mars 2012, soit il y a dix ans. Cela restera indélébile dans sa mémoire.

Le film parfait pour Samuel Sandler serait un documentaire qui suivrait son fils et ses deux petits-enfants dans leur vie quotidienne. La terreur d’un acte terroriste a ruiné le bonheur d’une famille. Le 19 mars 2012, il s’est passé quelque chose à l’école juive de Toulouse. Le fils de Jonathan, Samuel Sandler, la fille du directeur de l’école, les petits-fils de Jonathan, Arié et Gabriel, et Jonathan lui-même ont été assassinés par Mohammed Merah.

Avec le temps, rien n’a changé. Le temps, même après une décennie, n’a pas réussi à atteindre son objectif. selon les mots de Samuel Sandler. Selon sa compagne Myriam Sandler, “de ne pas voir grandir son fils et ses petits-fils, d’aller sur leur tombe” était pour lui une immense angoisse.

Un sentiment de perte lié à l’histoire de la famille Sandler se répercute dans cette terreur. Samuel Sandler, visiblement désemparé, ajoute : « J’ai toujours eu dans l’idée que plus jamais on ne tuerait des enfants de confession juive, maintenant, c’est fait », en poussant son cri du cœur. Il ne divulguera toujours pas le nom du tueur.

Samuel Sandler avait deux ou trois choses en tête qu’il voulait dire à Eric Zemmour. Le grand-père et père de trois victimes répond aux critiques d’un extrémiste de droite à l’égard de la famille de Mohamed Merah, qui, selon lui, vivait comme des “étrangers” en France et aurait dû “choisir la France” comme lieu de sépulture.

Les icônes de partage se trouvent en haut à droite de chaque article, vous pouvez donc simplement les partager. Aucune partie de ce site ne peut être reproduite ou utilisée sans l’autorisation écrite préalable de Monde. Visitez nos conditions générales de vente pour plus de détails. La fonctionnalité « Offrir un article » permet aux abonnés d’offrir jusqu’à cinq articles chaque mois à leurs amis et à leur famille.

Il affirme : « J’ai été le premier Sandler à être né en France et le dernier à y vivre », l’a-t-il déclaré à plusieurs reprises. Jonathan Sandler était le père de Samuel Sandler, qui était le grand-père d’Arié et Gabriel. Leur héritage juif commun a conduit à son assassinat par Mohamed Merah en 2012 sur la barre transversale à Toulouse. Parallèlement à sa carrière d’ingénieur aéronautique, Samuel a occupé le poste de président d’honneur de l’Association culturelle israélite de Versailles.

Un homme politique d’extrême droite nommé Eric Zemmour évoque à nouveau cette tragédie dans son dernier livre, établissant un parallèle entre les tombes du terroriste et celles de ses victimes. Selon le récit du journaliste, la famille de Mohamed Merah l’avait supplié de retourner en Algérie, sa nation ancestrale.

De plus, le lieu de sépulture présumé des jeunes assassinés devant leur école religieuse de Toulouse se trouvait en Israël. D’après ce que nous ont appris les anthropologues, nos ancêtres sont nés ici. Au moment du départ, la France était l’option la moins populaire, malgré la volonté de chacun de “faire de la garbure”. Cela était vrai quelle que soit leur relation, qu’ils soient alliés ou ennemis, auteurs ou victimes, innocents ou coupables. Souhaitant qu’il reste au-delà de la mort et n’ait aucun lien avec quoi que ce soit.

Samuel Sandler Wikipedia
Samuel Sandler Wikipedia
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!