Zaho De Sagazan Compagne

Répandez l'amour du partage
Zaho De Sagazan Compagne
Zaho De Sagazan Compagne

Zaho De Sagazan Compagne – Le succès de son album “La Symphonie des éclairs” est la star brillante de l’album. C’est elle qui raconte dans les pages de “Gala” que derrière le musicien blond à la voix si particulière se cache une jeune femme “exigeante” et “passionnée” de musique.

La Symphonie des éclairs, chanson à la musique enfantine et au texte profond et puissant, illumine les ondes radio depuis des mois. Zaho de Sagazan, artiste de 23 ans à l’apparence à la fois complexe et affirmée, se cache derrière cette musique mélancolique. Car il n’existe personne comme l’auteur, compositeur et interprète français né à Saint-Nazaire et résidant aujourd’hui à Nantes. Elle s’est entretenue avec le rédacteur en chef du magazine Gala, qui a publié ses confessions touchantes et sincères.

Zaho de Sagazan a grandidé sous la tutelle de ses trois sœurs aînées et de sa jumelle; elle est la fille d’un plastiqueur et d’une enseignante. Elle a grandi dans un foyer créatif mais a réussi à se faufiler dans quelques cours de management et un emploi dans un EHPAD tout en se nourrissant de chansons francophones comme celles de Jacques Brel, Barbara et Stromae, ainsi que de la musique électronique des années 80. Mon entourage ne cache pas son inquiétude quand elle décide de se lancer dans la musique à corps perdus et en vivant”, dit-elle. Au contraire, je pensais que personne ne pourrait t’adorer.

Le célibataire Zaho de Sagazan est trop exigeant, n’est-ce pas ?

Cette conviction inébranlable est confortée par le fait que Zaho de Sagazan n’a jamais eu de relation engagée : Avec personne, je ne suis pas sortie. Même si je connais l’amitié, je ne connais pas l’amour romantique. Ce n’est pas encore arrivé, mais je serais ravi de rencontrer une fille ou un garçon, j’ai le choix. Peut-être que je suis trop exigeant. Peut-être qu’elle a le temps d’écrire des chansons pour chaque coup de cœur, comme elle l’avait dit sur Télérama, en attendant.

Des pièces qui lui permettent d’être complètement elle-même tout en résonnant profondément avec nous tous. Elle a brisé le cœur de beaucoup de gens avec sa musique, même si elle n’a pas eu d’étincelle pour le moment. Elle devient rapidement une lueur d’espoir pour la chanson française avec son tube La Symphonie des éclairs. Rencontre avec une jeune femme de 23 ans, sensible et touchante. La fille d’un tailleur.

Au plus fort du nuage en août 2021, un avion décolle pour le Portugal et atteint sa vitesse de croisière au dessus des nuages. Avec Hublot à ses côtés, une jeune femme note : « Il fait toujours beau au-dessus des nuages ». Le moteur plonge dans les tempêtes en préparation de l’assaut à l’approche de son objectif. “Mais moi si j’étais un oiseau, j’irais danser sous l’orage.”

Cette même jeune femme poursuit sa réflexion alors qu’elle se rend à Lisbonne pour voir sa meilleure amie. Zaho de Sagazan, 23 ans, de retour dans sa ville natale de Saint-Nazaire, sur la côte atlantique, ne sait que faire de ces deux phrases alors que son premier album, sorti au printemps dernier, est presque terminé. Après avoir découvert une mélodie pour l’accompagner, elle cherche irrésistiblement à développer ce point de départ.

En quelques mois seulement, Zaho de Sagazan a su s’imposer avec assurance sur les ondes, comme sur toutes les scènes françaises, grâce à cette très Symphonie des éclairs à l’écriture en ligne claire et au propos limpide. Elle laisse ainsi derrière elle le vague souvenir de cette jeune fille qui, pour le meilleur ou pour le pire, s’est engouffrée dans sa sensibilité.

Depuis qu’elle a jeté son dévolu sur le piano familial, à l’âge de treize ans, elle refuse de le lâcher. Elle remplace son obsession de faire des devoirs parfaits à l’école par le désir de devenir une pianiste experte. En effet, aux Moniès de Sagazan, nous soutenons aussi bien les formes d’expression artistique longues que courtes.

Sa mère, institutrice à Saint-Nazaire, contrôle en effet le flux de la parole de ses cinq filles tandis que leur père, le peintre Olivier de Sagazan, passe alors la majeure partie de son temps à peindre dans son atelier mal chauffé. La dernière des Sagazan, qui partage son statut de benjamine avec une soeur jumelle, note : “Avant de faire des performances et de travailler pour le cinéma, la mode ou la musique, il gagnait que dalle et il avait la chance d’avoir une femme super qui l’a soutenue pendant dix ans.”.

Zaho De Sagazan Compagne

“À la maison, on mangeait souvent des lentilles”, poursuit-elle. On le plus, on n’a pas rencontré de problème pour obtenir des cours de danse. Elle se souvient aussi de cet après-midi où les cinq sœurs s’habillaient et chantaient sur des tubes de comédie musicale jouant des chansons de Roméo et Juliette, de Mozart, de l’opéra rock ou du classique Peau d’âne, entre autres.

Ou le choc que sa première écoute de Stromae, alors qu’elle avait quinze ans, lui a causé à la maison. Une personnalité du milieu artistique belge avec qui elle partage quelques points de connexion notables dans son travail :

Zaho abandonne ses aspirations médicales pour se plonger pleinement dans la musique et raconter des histoires à travers des chansons aux rythmes électroniques, tandis que ses sœurs poursuivent des carrières d’anesthésiologistes, de scénographes, d’ingénieurs ou de chorégraphes.

D’un autre côté, je m’étais convaincu que personne ne pourrait jamais tomber amoureux de moi. Le fait que Zaho de Sagazan n’ait jamais été en couple s’explique : Avec personne, je ne suis pas sortie. Je sais ce qu’est l’amitié, mais je ne sais pas ce qu’est l’amour romantique. Ce n’est pas encore arrivé, mais je serais ravi de rencontrer une fille ou un garçon, j’ai le choix.

Peut-être que je suis trop exigeant. En attendant, elle s’amuse avec son équipe de collègues afin de planifier une tournée de tous les Zénith de France. Ils produisaient au CafK, un café-bar à Nantes, il y a quelques temps. Le résultat d’un succès incroyablement satisfaisant et mérité, qui le soutient tout au long de son parcours.

C’est au Gala N°1583, qui sera disponible en kiosque le jeudi 12 octobre 2023, et sur Prismashop, que vous pourrez retrouver cette interview. Le premier album “La Symphonie des éclairs” de Zaho de Sagazan a fait sensation dans la musique française.

Jusqu’où ira le phénomène Zaho de Sagazan ? Dès l’année qui suit la sortie de son premier album, la jeune musicienne est devenue un incontournable du paysage musical français, devenant même un nouveau visage de la pop tricolore. Ce qui s’est confirmé aux Victoires de la musique 2024, où elle était grande favorite et a remporté quatre trophées, dont Album de l’année et Révélation féminine.

Car Zaho de Sagazan n’a cessé de rechercher le succès critique et commercial depuis la sortie de La Symphonie des éclairs le 31 mars 2023, jusqu’à sa consécration aux Victoires. Elle confirme son succès et l’épanouissement de cette première carrière avec 115 engagements de concerts en 2023 et remporte le prix de la Victoire de l’année.

Zaho, la fille d’Olivier de Sagazan, a hérité de la grande liberté créative de son père. Mon père m’a beaucoup aidé. Il ne s’est jamais fixé de limites dans sa créativité. Par exemple, quelqu’un m’a dit de ne pas commencer l’album avec La Fontaine de sang, une chanson compliquée et pas du tout mainstream. Elle a clairement indiqué qu’elle n’était pas là pour tenir la main des gens.

L’album de Sagazan “La Symphonie des éclairs” par Zaho

Les paroles de l’album tournent autour du sentiment amoureux, traité avec une maturité impressionnante : Je ne fais que voir l’amour parce que je ne l’ai jamais connu. Par conséquent, je ne me trompe pas en tombant amoureux et je ne l’oublie pas. Les autres se trompent devant lui, comme je l’observe.

Même si je n’ai pas encore connu l’amour romantique, j’ai de nombreux amis proches. “Je suis amoureux de tous les garçons, et je les trouve tous bons à leur manière”, chante-t-elle avec un certain air de douceur dans Les Garçons. Tous les garçons et toutes les filles sont adorables pour moi. Il y a un million de possibilités pour moi ; Je veux écrire une histoire sur eux tous.

Une bouffée d’air frais est apportée à la scène musicale française par Zaho de Sagazan. Selon sa philosophie passionnée, « J’ai beaucoup de mal avec la séduction et le flirt en général », sa musique puissante et tranchante évite le recours aux astuces de séduction faciles. Il y a toujours un certain revers, même s’il n’est pas toujours agressif. Beaucoup de gens aiment ça, mais ça m’énerve plus qu’autre chose. En ce qui me concerne, il n’y a pas de sincérité dans la séduction.

En concert en 2024, Zaho de Sagazan

En 2023, à l’occasion de la sortie de son premier album, La Symphonie des éclairs, la chanteuse nazairienne Zaho de Sagazan n’a cessé de se produire en live. Elle a joué plus de 115 concerts. Zaho de Sagazan ne compte pas s’arrêter là après une série de représentations à guichets fermés ; cette année, il se produira entre autres au Zénith de Paris.

“Et là, ça devient vraiment n’importe quoi”, a-t-elle confié sur sa page Facebook, exprimant son étonnement sur l’ampleur du succès de sa tournée. Il y a à peine deux jours, nous avons fait le Trianon, et dans moins d’un an, nous retrouverons le Zénith. « Tu te trompes » si tu penses que j’y croises.

Zaho De Sagazan Compagne
Zaho De Sagazan Compagne
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!